Personnes aidantes : le soutien apporté à une personne atteinte d'une déficience ou à un proche âgé

Vous aidez une personne majeure qui est atteinte d'une déficience physique ou mentale à accomplir ses activités courantes de la vie quotidienne ou vous cohabitez avec un proche âgé de 70 ans ou plus? Nous répondons aux questions les plus recherchées sur ces situations.

Charles, une personne aidante, cohabite avec Sylvie, une personne majeure atteinte d’une déficience

Charles est l’aidant naturel de sa conjointe, Sylvie, qui a 42 ans et qui est atteinte d’un handicap. Le couple habite ensemble dans leur domicile depuis 5 ans. Charles apporte à Sylvie l’aide dont elle a besoin pour accomplir les activités courantes de la vie quotidienne. Au cours de l’année, Charles et Sylvie ont payé des frais médicaux, et Charles a payé les frais de déplacement de Sylvie afin qu’elle puisse obtenir des soins médicaux qui ne sont pas dispensés dans leur région. Charles et Sylvie se demandent s’ils peuvent bénéficier d’une aide fiscale pour certaines de leurs dépenses et pour l’aide apportée par Charles.

Si toutes les conditions sont respectées, Charles pourrait avoir droit au crédit d’impôt pour personne aidante. S’il le souhaite, il pourrait également faire une demande de versements anticipés de ce crédit d’impôt. De plus, il pourrait avoir droit à un montant pour frais médicaux et à un montant pour les frais payés pour obtenir des soins médicaux non dispensés dans sa région.

Liste des déductions et des crédits offerts si vous êtes dans la même situation que Charles
Questions et réponses sur le cas de Charles
  • Quelles sont les conditions d'admissibilité au crédit d'impôt que Charles doit remplir en tant que personne aidante cohabitant avec Sylvie, une personne majeure atteinte d'une déficience?

    Parmi les conditions à remplir, Charles doit notamment avoir aidé gratuitement Sylvie, une personne majeure qui est atteinte d’une déficience grave et prolongée des fonctions mentales ou physiques et qui a besoin d’assistance pour accomplir une activité courante de la vie quotidienne. Charles et Sylvie doivent également avoir habité ensemble pendant une période d’au moins 365 jours consécutifs, dont au moins 183 jours dans l’année visée par la demande du crédit. Ils ne doivent pas habiter dans une résidence privée pour aînés ni dans une installation du réseau public. Si Charles respecte notamment ces conditions, il pourrait être admissible au crédit d’impôt.

    En savoir plus
  • Si Charles n'habitait pas avec Sylvie, est-ce qu'il aurait quand même droit au crédit d'impôt pour personne aidante?

    Oui. Si Sylvie n’habite ni dans une résidence privée pour aînés ni dans une installation du réseau public, Charles pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit d’impôt en tant que personne aidante ne cohabitant pas avec une personne majeure atteinte d’une déficience.

    En savoir plus
  • Comment fonctionnent les versements anticipés du crédit d'impôt pour personne aidante?

    En faisant une demande de versements anticipés du crédit d’impôt pour personne aidante, Charles pourrait, à certaines conditions, recevoir une partie du crédit à l’avance, par versements mensuels. Dans ce cas, Charles n’aurait pas besoin d’attendre de produire sa « déclaration d’impôt » (habituellement appelée déclaration de revenus) pour demander le crédit. Une option rapide et pratique!

    En savoir plus
  • Qu'est-ce que Charles doit faire pour demander les versements anticipés du crédit d'impôt pour personne aidante?

    Charles peut, à certaines conditions, faire la demande en utilisant le service en ligne de demande de versements anticipés du crédit d’impôt pour personne aidante, qui est accessible dans Mon dossier pour les citoyens. ll peut aussi choisir de remplir le formulaire Crédit d’impôt pour personne aidante − Demande de versements anticipés TPZ-1029.AN).

    En savoir plus
  • Quels sont les principaux frais médicaux pouvant donner droit à un montant pour frais médicaux?

    Il y en a beaucoup! Charles pourrait, à certaines conditions, demander un montant pour frais médicaux pour, entre autres, les frais payés pour obtenir des services médicaux ou dentaires, les frais payés pour l’achat de médicaments sous ordonnance et délivrés par un pharmacien, la cotisation payée au régime d’assurance médicaments du Québec ou à un régime privé d’assurance maladie et les frais payés pour l’achat de certains équipements prescrits. Pour en savoir plus, Charles peut consulter la publication Les frais médicaux (IN-130), qui dresse la liste de tous les frais médicaux admissibles.

  • Quels sont les frais pour soins médicaux non dispensés dans la région de Charles qui sont admissibles à un crédit d'impôt?

    Charles pourra demander, à certaines conditions, un crédit d’impôt pour, entre autres, les frais de déplacement et de logement payés pour obtenir au Québec des soins médicaux qui n’étaient pas dispensés à moins de 200 km de la localité où est situé son domicile.

    En savoir plus

Marie, une personne aidante, ne cohabite pas avec Diane, une personne majeure atteinte d’une déficience

Marie est l’aidante naturelle de sa sœur Diane, qui a 32 ans et qui est atteinte d’un handicap. Diane habite seule dans son domicile. Chaque jour, Marie se rend chez Diane pour lui apporter l’aide dont elle a besoin pour accomplir les activités courantes de la vie quotidienne.

Marie pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit d’impôt pour personne aidante.

Questions et réponses sur le cas de Marie
  • Quelles sont les conditions d'admissibilité au crédit d'impôt que Marie doit remplir en tant que personne aidante ne cohabitant pas avec Diane, une personne majeure atteinte d'une déficience?

    Parmi les conditions à remplir, Marie doit avoir aidé Diane, une personne majeure qui est atteinte d’une déficience grave et prolongée des fonctions mentales ou physiques et qui a besoin d’assistance pour accomplir une activité courante de la vie quotidienne, pendant une période d’au moins 365 jours consécutifs, dont au moins 183 jours dans l’année visée par la demande du crédit. Diane ne doit pas habiter dans une résidence privée pour aînés ni dans une installation du réseau public. Si Marie respecte notamment ces conditions, elle pourrait être admissible au crédit d’impôt.

    En savoir plus
  • Si Marie n'avait pas de lien de parenté avec Diane, est-ce qu'elle pourrait quand même avoir droit au crédit d'impôt?

    Oui. Marie pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit d’impôt pour personne aidante même si elle n’avait pas de lien de parenté avec Diane. Elle devrait toutefois détenir l’Attestation d’assistance soutenue (TP-1029.AN.A), qui confirme notamment qu’elle est la personne désignée pour apporter une assistance soutenue à Diane.

    En savoir plus

Luc, une personne aidante, cohabite avec André, un proche qui est âgé de 70 ans ou plus

Luc est l’aidant naturel de son père, André, qui a 84 ans. Le fils et le père cohabitent dans le même domicile.

Luc pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit d’impôt pour personne aidante.

Questions et réponses sur le cas de Luc
  • Quelles sont les conditions d'admissibilité au crédit d'impôt que Luc doit remplir en tant que personne aidante cohabitant avec André, un proche qui est âgé de 70 ans ou plus?

    Parmi les conditions à remplir, Luc doit notamment avoir cohabité avec André, un proche (autre que son conjoint) âgé de 70 ans ou plus, pendant une période d’au moins 365 jours consécutifs, dont au moins 183 jours dans l’année visée par la demande du crédit. André et Luc ne doivent pas habiter dans une résidence privée pour aînés ni dans une installation du réseau public. Si Luc respecte notamment ces conditions, il pourrait être admissible au crédit d’impôt.

    En savoir plus
  • Si Luc prenait soin d'André mais qu'il ne cohabitait pas avec lui, est-ce qu'il pourrait quand même avoir droit au crédit d'impôt?

    Cela dépend. Luc pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit d’impôt, mais seulement si André était atteint d’une déficience grave et prolongée des fonctions mentales ou physiques et qu’il avait besoin d’assistance pour accomplir une activité courante de la vie quotidienne. Si tel était le cas, Luc pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit d’impôt en tant que personne aidante ne cohabitant pas avec une personne majeure atteinte d’une déficience.

    En savoir plus
  • Si Luc cohabitait avec son conjoint, Jean-Guy, qui est âgé de 71 ans, est-ce qu'il pourrait avoir droit au crédit d'impôt?

    Cela dépend. Luc n’aurait pas droit au crédit d’impôt en tant que personne aidante cohabitant avec un proche âgé de 70 ans ou plus, puisque Jean-Guy est son conjoint. Toutefois, si son conjoint était atteint d’une déficience grave et prolongée des fonctions mentales ou physiques et qu’il avait besoin d’assistance pour accomplir une activité courante de la vie quotidienne, Luc pourrait, à certaines conditions, avoir droit au crédit en tant que personne aidante cohabitant avec une personne majeure atteinte d’une déficience.

    En savoir plus